Loading...

Mali

Contexte de notre travail

Le paludisme est la principale cause de morbidité et de mortalité au Mali, et touche en particulier les enfants de moins de 5 ans. Les études réalisées auprès des foyers indiquent, entre 2006 et 2012, une réduction de près de 50 % des taux de mortalité chez les moins de 5 ans. Or, rien qu'en 2019, l'OMS estimait que le pays dénombrait 9,3 millions de cas de paludisme et plus de 14.000 décès imputables au paludisme.

L'équipe au Mali a rejoint Target Malaria en 2012, elle est basée au Centre de recherche et de formation sur le paludisme (MRTC) de la Faculté de Médecine, de Pharmacie et d'Odonto-stomatologie (FMPOS), de l'Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako. C'est l'un des plus grands centres de recherche en Afrique, qui excelle dans la recherche sur l'épidémiologie et la biologie des vecteurs et parasites du paludisme et d'autres maladies vectorielles, comme la leishmaniose, la filariose, les arbovirus et les maladies transmises par les tiques.

Comme l’équipe de l'IRSS au Burkina Faso, l’équipe du MRTC-USTTB au Mali possède elle aussi un insectarium conforme au Niveau 2 de confinement d'arthropodes. Une fois qu'elle a obtenu le permis nécessaire délivré par le ministère de l'environnement, l’équipe scientifique a commencé à travailler sur des moustiques mâles stériles génétiquement modifiés sans impulsion génétique – le stade initial d'une approche par étapes visant à développer les technologies de recherche génétique de Target Malaria pour la lutte anti-vectorielle contre le paludisme. Les études actuelles sont axées sur le renforcement des capacités des équipes au niveau opérationnel et des mesures de confinement. Elles permettent également de se familiariser avec les mécanismes réglementaires et de consolider le dialogue avec les parties prenantes.

En parallèle, Target Malaria Mali rassemble le plus possible de données de base sur les espèces de moustiques responsables de la transmission du paludisme, afin d'orienter nos travaux sur la modification génétique. L'équipe étudie les moustiques de type sauvage dans leur environnement naturel : abondance, comportement (piqûres, repos), migration et taille effective de la population.

Les activités d'engagement sont d'importance vitale et se poursuivent depuis le début des activités du projet au Mali. Nos équipes rendent visite aux communautés des alentours de notre insectarium et des sites d'étude, quasiment chaque semaine, et les membres des communautés ont à leur tour visité nos insectariums pour comprendre le travail que nous y faisons. L'équipe obtient la permission de chaque foyer pour la capture de moustiques dans l'habitation ou le lotissement, ainsi que l'accord des communautés avant de procéder à la capture des moustiques dans les essaims. Tout en déterminant s'il serait possible de réussir à mettre en œuvre notre technologie, nous voulons veiller à ce que notre recherche soit conduite de manière éthique et responsable et réponde aux besoins des personnes les plus affectées par le paludisme.

Nous en sommes encore à un stade précoce de la recherche. Cela donne au projet et au pays le temps nécessaire pour réfléchir à, et revoir les évaluations du risque, les questions réglementaires, d'éthique et d'engagement.

Avec l'autorisation délivrée en septembre 2019 par le gouvernement malien (ministère de l'environnement) pour l'importation de moustiques mâles stériles génétiquement modifiés sans impulsion génétique, le projet a atteint l'une de ses principales étapes à ce jour. Nous sommes maintenant à même de procéder à la recherche en insectarium et d'élargir le champ de nos travaux scientifiques conformément aux conditions énoncées dans le permis qui nous a été accordé.

L'équipe d'entomologie continue à étudier les populations de moustiques des villages et les interactions entre les espèces cibles et leur environnement. Elle poursuivra ses travaux consistant à caractériser les vecteurs présents dans les captures sur les sites de terrain, à étudier les comportements fondamentaux des moustiques et à maîtriser les activités de lâcher-recapture. Toutes nos activités d'engagement se poursuivront dans le village, ainsi qu'aux niveaux régional et national pour toute la durée du projet.

 

Target Malaria Mali
Photograph of Mamadou Coulibaly

Dr Mamadou Coulibaly

Principal Investigateur de Target Malaria au Mali

Le Dr Mamadou Coulibaly est Directeur du Centre de recherche et de formation sur la paludisme (MRTC) de l'Université de Bamako, au Mali. Il est également Principal Investigateur de Target Malaria au Mali.

En savoir plus
Photograph of Notre équipe au Mali

Notre équipe au Mali

L'équipe Target Malaria Mali est basée à la Faculté de médecine de l'Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako. Le projet rassemble une équipe multidisciplinaire et complémentaire composée de spécialistes en engagement des parties prenantes et en communication, d'entomologistes médicaux, de biologistes moléculaires et de microbiologistes. L'équipe Target Malaria Mali comprend également le personnel d'insectarium, qui est formé à l'élevage des moustiques et au maintien des souches de moustiques génétiquement modifiés. L’équipe travaille sous la direction du Principal Investigateur, avec l'appui d'un assistant et d'un responsable projet, qui veillent à la coordination et à la planification des activités.

Actualités au Mali

Ressources

Vidéos

Contact