Loading...

Dr Fred Aboagye-Antwi

Dr Aboagye-Antwi est Principal Investigateur de Target Malaria Ghana and Maître de conférences en Entomologie médicale et Parasitologie à l’Université du Ghana.

L’intérêt initial du Dr. Aboagye-Antwi pour la recherche médicale a été éveillé quand il a assisté, au lycée, à une présentation sur les pratiques préventives en cas d’épidémie de schistosomiase. Cela l’a amené à faire carrière de chercheur dans le domaine des infections parasitaires, où il a acquis une considérable expérience au cours des 20 dernières années. Il s’intéresse particulièrement aux maladies parasitiques associées à l’eau, avec un focus sur les maladies à hôtes intermédiaires et/ou maladies vectorielles. Les travaux de recherche du Dr Aboagye-Antwi ont pour ultime objectif de décrire et d’expliquer les principes sous-jacents à la vaste gamme de relations complexes entre les vecteurs, les parasites, les hôtes intermédiaires et les hôtes.

« L’exploitation des connaissances acquises facilitera la lutte contre les maladies parasitaires et leur élimination probable. »

Après des études supérieures en sciences biologiques (botanique et zoologie), Dr Aboagye-Antwi a suivi un cursus de master (MPhil) en zoologie (parasitologie appliquée) à l’Université du Ghana, où ses travaux de recherche l’ont conduit à étudier le rôle des espèces Culex et Anophèles dans la transmission de Wuchereria bancrofti (Spirurida: Filariidae) dans le district de Gomoa, au Ghana. Dr Aboagye-Antwi a ensuite obtenu un doctorat (PhD) en sciences de la vie (entomologie médicale) à l’université de Keele au R.-U.

Ses années de doctorat lui ont permis d’examiner de près les interactions entre Plasmodium falciparum et Anopheles gambiae et son impact sur l’établissement de l’infection chez le moustique. En comprenant de quelle manière l’infection par le Plasmodium falciparum impacte sur la vigueur d’Anopheles gambiae – principal vecteur du paludisme en Afrique subsaharienne -, Dr Aboagye-Antwi espérait pouvoir faire la lumière sur les moyens de lutter contre la maladie dans cette région.

Son enthousiasme et ses contributions dans le domaine de la recherche vectorielle ont valu au Dr Aboagye-Antwi de se voir décerner plusieurs prix, notamment une bourse post-doctorale du Cambridge African Partnership for Research Excellence (CAPREx), une bourse du fonds Roberts à l’Université de Keele, une bourse du Ghana Education Trust Fund (GETFund) et le parrainage de DANIDA.

L’expérience acquise par le Dr Aboagye-Antwi dans les projets de recherche l’a encouragé à continuer dans cette voie et renforcé son intérêt pour les interactions entre vecteurs, parasites et hôtes. Il cherche à développer ses connaissances en matière de génétique moléculaire du moustique et de transformation génétique, pour lui permettre de contribuer plus utilement à la lutte contre les maladies parasitaires vectorielles et à leur élimination en Afrique. Il souhaiterait que les économies déjà affaiblies de l’Afrique subsaharienne ne soient pas forcées de consacrer plus de 1,2 % de leur PIB exclusivement à la lutte antipaludisme et au traitement de la maladie.

« Bien que le développement d’outils de lutte efficaces ait été couronné de succès sur les 20 dernières années, les parasites plasmodium et les moustiques vecteurs continuent à évoluer, et échappent à l’ingéniosité de brillants chercheurs et aux mesures de lutte actuelles. »

Pour plus d’information: