Loading...

Mâle Biaisé et Fertilité de la Femelle

Avec impulsion génétique

Le paludisme est une maladie principalement rurale, qui est restée ancrée surtout dans les pays d’Afrique où les populations sont disséminées sur de vastes régions et dans lesquels les infrastructures de transport et de santé sont moins bien développées. La complexité et le coût engendrés par des interventions répétées (pour la pulvérisation d’insecticide et la distribution de moustiquaires), conjugués aux problèmes de résistance croissante aux insecticides et aux médicaments antipaludiques menacent d’inverser les progrès réalisés vers l’éradication du paludisme.

..

Notre but est d’obtenir un nouvel outil de lutte anti-vectorielle pour combattre le paludisme. Pour y parvenir, nous mettons au point une souche de moustiques à impulsion génétique, dans laquelle la modification apportée au moustique sera «  autonome  ».

..

L’impulsion génétique est un phénomène génétique qui se produit dans la nature, et qui biaise l’hérédité en faisant qu’une caractéristique donnée se propage rapidement à travers une espèce en l’espace de plusieurs générations, par le biais de la reproduction sexuelle. Le rôle de l’impulsion génétique est d’augmenter la probabilité qu’un gène modifié soit hérité par la progéniture. Normalement, les gènes ont 50 % de chances d’être transmis à la descendance, mais les systèmes d’impulsion génétique peuvent augmenter jusqu’à 99 % cette probabilité. Ainsi, sur plusieurs générations, une caractéristique donnée deviendrait de plus en plus courante au sein d’une même espèce.

De par leur caractère autonome, les approches à base d’impulsion génétique pourraient – en conjonction avec d’autres outils existants – offrir des méthodes durables et économiques permettant de lutter à long terme contre les populations de moustiques Anopheles.


Comment nous créons un mécanisme d’impulsion génétique ( « Gene Drive » )


Nous examinons plusieurs options à l’heure actuelle, dont deux qui semblent les plus prometteuses :

  1. Une souche génétiquement modifiée avec des mâles fertiles qui donnent une progéniture à prédominance mâle, entraînant un biais de genre dans la population de moustiques ciblée;

  2. Une souche génétiquement modifiée avec des mâles fertiles porteur d’un gène qui se propagera dans la population de moustiques et, ce faisant, fera que les femelles ayant hérité du gène des deux parents deviendront stériles.

Ces deux approches entraîneraient une réduction de la population des moustiques qui sont les principaux vecteurs du paludisme. Nous avons bien progressé, mais nous en sommes toujours au stade de la découverte dans nos laboratoires au R.-U. et en Italie.

Bien que nous développions séparément les deux approches, il serait également possible de les combiner pour lutter contre le paludisme. Les succès du projet à ce jour en ce qui concerne les moustiques génétiquement modifiés autonomes ont fait l’objet de publications dans des journaux scientifiques revus par les pairs. (Pour plus de publications, voir la section Documentation.)

Échelle de temps

Au fur et à mesure que nous inventons le processus de développement pour les moustiques à impulsion génétique autonomes, il nous faut passer par de nombreuses étapes de consultation et d’évaluation, qui sont elles-mêmes susceptibles d’évoluer avec le temps.

Le processus de développement de nos moustiques à impulsion génétique est informé par des orientations précises en matière d’éthique et de sécurité de la recherche émanant d’organisations d’experts comme l’Organisation mondiale de la santé (OMS), pour veiller à une évaluation rigoureuse des souches de moustiques génétiquement modifiés avant qu’il soit proposé de les utiliser. Nous faisons avancer nos souches progressivement, en partant de la recherche sous conditions de confinement physique et biologique dans des laboratoires et insectariums, jusqu’à l’évaluation environnementale. Le passage d’une étape à la suivante est envisagé de façon minutieuse et soumis à la supervision réglementaire des autorités nationales.

Pour plus d’informations:

  • Processus de développement par étapes du projet Target Malaria
  • Évaluation de notre technologie d’impultion génétique
  • Évaluation des risques